Les erreurs

Voici les interprétations à deux voix du texte de Jean Tardieu :

les erreurs

 

Les erreurs

Je suis ravi de vous voir bel enfant vêtu de noir.

Je ne suis pas un enfant je suis un gros éléphant.

Quelle est cette femme exquise qui savoure les cerises ?

C’est un marchand de charbon qui s’achète du savon.

Ah ! Que j’aime entendre à l’aube roucouler cette colombe !

C’est un ivrogne qui boit dans sa chambre sous le toit. Mets ta main dans ma main tendre je t’aime ô ma fiancée !

Je n’suis point vot’fiancée je suis vieille et j’suis pressée laissez-moi passer !

Jean TARDIEU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s