Une matinée entre réel et imaginaire avec Louis Espinassous

DSC01585

La maîtresse nous a lu un livre de Louis Espinassous (La porte du soleil). Ensuite nous avons préparé des questions. Les CP/CE1 ont fait la même chose, nous lui avons par exemple demandé à quelle altitude il était monté (vers 3000 mètres), s’il avait vu tous les animaux qui sont dans ses livres (oui, c’est parce qu’il les a vus qu’ils sont dans ses livres). Nous avons appris que bien cuisinées, on peut manger des orties, qu’il n’y a pas de loup dans les Pyrénées, ils viennent tous des Alpes et qu’il n’y a pas beaucoup de métier dans la montagne : berger, guide de montagne, sauveteurs et gardien de refuge.

Samuel – Quentin – Maïna

DSC01589

 Il nous a raconté des choses qui lui sont véritablement arrivées :

1-Il a vu deux oursons et une ourse. L’ours a fait une boule de terre et les deux oursons ont joué au foot avec.

2-Il a vu une petite marmotte qui est sortie de son terrier trop tôt pour aller chercher à manger. Elle faisait des allers-retours qui dessinaient une étoile dans la neige.

3- Un jour, deux marmottons sont sortis de leurs terrier et ont joué autour de lui.

4- Un homme lui a raconté qu’un ours voulait traverser la route et il a sauté sur le capot d’une voiture. Il a eu tellement peur qu’il a vomi toutes ses myrtilles (le pare-brise est devenu violet).

Il nous a aussi raconté des histoires inventées, des contes.

Margot – Lauréna – Esther – Arthur

 DSC01711

L’apprenti forgeron

Il était une fois un forgeron très maladroit qui détestait son travail. Chaque fois qu’il voulait taper sur du fer, il tapait sur ses doigts. Petit à petit, ses doigts rétrécissaient. Un jour, il tapait tellement fort sur ses doigts qu’il cria : «Je préfèrerais être un ours des montagnes plutôt qu’un forgeron des campagnes ». Le bon dieu l’entendit et lui dit : « Un ours tu veux être, un ours tu seras. Tu pourras monter sur tous les arbres sauf sur les hêtres. Et le forgeron lui répondit : «Eh bien moi, tes hêtres, je les déracinerais ». Le forgeron se transforma en ours. C’est pourquoi, depuis ce jour, on ne voit pas d’ours sur les hêtres mais on voit des traces de griffes sur leurs racines.

Romane-Eléna-Manon

 

Petit oiseau gris

Un jour, petit oiseau gris décide de partir à la recherche de Grande ourse pour la tuer. Il rencontre mésange et lui demande de l’aide elle accepte et elle emporte sa marmite pour cuire grande ourse. Il rencontre ensuite, pigeon qui les suit puis il croise Geai-bleu qui les suit aussi. Ils sont tous à la queue-leu-leu. Après c’est au tour de petite chouette et grande chouette de les rejoindre. Pour leur échapper, Grande ourse s’enfonce dans la montagne les autres la suivent puis elle saute du haut de la montagne pour aller dans le ciel. Petit oiseau gris tire sa flèche et grande ourse est touchée, son sang coule. Une goutte tombe sur le cou de petit oiseau gris. Depuis ce temps, tout le monde l’appelle rouge-gorge. Le reste du sang est tombé sur la terre et a recouvert les arbres. Tous les étés, petit oiseau gris part à la recherche de grande ourse et à chaque fois elle saute dans le ciel et petit oiseau gris lance sa flèche et touche grande ourse. L’automne revient donc chaque année.

Dans le ciel, on peut voir la grande ourse sous forme d’une constellation. On peut également observer les chasseurs qui la poursuivent (le Rouge-Gorge, la Mésange à Tête noire avec sa marmite , le Pigeon, le Geai bleu, la petite Chouette et la grande Chouette).

David – Enlil – Jessica

DSC01657DSC01658

Nous sommes descendus à côté du noyer pour qu’il nous raconte l’histoire du chat, du renard, du chien et après il a joué d’un instrument qu’il a fabriqué avec une branche de feuille d’ortie puis nous sommes allés dans un endroit où nous pouvions voir un poulailler (avec le coq et les poules) et un château. Là, il a raconté l’histoire du coq voulait récupérer son écu d’or.

Loan – Louka – Wendy

DSC01668

Moitié de poulet

Il était une fois une moitié de poulet qui fouillait dans du fumier. Il trouva un écu d’or. Le roi l’entendit et lui vola son écu. La moitié de poulet qui était fou de rage cria : « Le roi m’a volé mon écu d’or, je vais faire la guerre au roi. » Il se dirigea vers le château. Sur le chemin, il rencontra le renard et lui dit : « Le roi m’a volé mon écu d’or, je vais faire la guerre au roi ! ». Il demanda son aide au renard. Le renard accepta et monta dans le derrière de la moitié de poulet. Il continua son chemin. Dans la forêt, il rencontra le loup et lui demanda son aide. Le loup accepta d’aider la moitié de poulet et sauta dans le derrière de la moitié de poulet. Il poursuivit son chemin et rencontra l’ours à la lisière de la forêt. La moitié de poulet demanda de l’aide à l’ours qui accepta. Il sauta alors dans le derrière de moitié de poulet. Quand il fut sur le pont de la rivière qui menait au château, le Gave lui parla et la moitié de poulet lui demanda de l’aide. Le Gave accepta et sauta dans le derrière de moitié de poulet. Il n’y vit plus d’eau dans le lit de la rivière. Il continua son chemin et il rencontra la reine des abeilles et lui demanda son aide. Elle accepta à condition d’emmener toutes les abeilles de sa ruche. Devant le château la moitié de poulet cria « le roi ma volé mon écu d’or, je déclare la guerre au roi ». Les gardes demandèrent au roi qui était très menteur s’il avait volé l’écu d’or de moitié de poulet. Le roi répondit qu’il ne l’avait pas volé. Il ordonna aux gardes de le mettre dans un poulailler pour que les poules le picorent. Les poules se précipitèrent sur la moitié de poulet et la moitié de poulet dit : « Renard sort de mon derrière sinon on est foutu ». Le renard sortit et mangea toutes les poules. Les gardes mirent alors la moitié de poulet dans l’enclos des béliers pour que la moitié de poulet se fasse éventrer et la moitié de poulet dit : « Loup sort de mon derrière sinon on est foutu ». Alors, le loup mangea tous les béliers. Les gardes étonnés le mirent avec les vaches pour qu’il se fasse piétiner. La moitié de poulet dit : « Ours sort de mon derrière sinon on est foutu ». L’ours mangea toutes les vaches. Les gardes le mirent dans le four à pain pour qu’il meure. La moitié de poulet dit : « Gave sort de mon derrière sinon on est foutu ». Le gave éteignit toutes les flammes du four à pain. Les gardes allèrent prévenir le roi que la moitié de poulet était toujours en vie et le roi dit : « Nous lui ferons la guerre demain ». Le lendemain une armée de soldats était devant moitié de poulet qui dit : «Abeilles sortez de mon derrière sinon on est foutu ». Les abeilles attaquèrent les soldats et moitié de poulet se trouva nez à nez avec le roi. Les abeilles se mirent tout autour du roi. Alors, le roi donna l’écu d’or à moitié de poulet et moitié de poulet relâcha tous ses copains et il les remercia.

 

Joshua – Battiste – Baptiste

  DSC01669

À la fin de la matinée, les petits sont arrivés dans la classe et il a raconté des histoires : les trois petits cochons, la souris verte et l’histoire du lapin. Pour raconter ces histoires il a amené des peluches et il a fait des bruitages. Il nous a fait répéter des mots de certaines histoires comme la paille, les branchages, la fougère… qui font les maisons des petits cochons. Ensuite, il est parti. Nous avons adoré ces histoires.

DSC01651

Nous remercions Monsieur Espinassous et l’APE qui nous a offert ce spectacle.

Antoine, Inès, Zélie

Publicités

Une réflexion au sujet de « Une matinée entre réel et imaginaire avec Louis Espinassous »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s